Jean-Michel GAUTHY et Olivier JACQUES, Notaires associés à HERSTAL - SRL

 

Jean-Michel GAUTHY et Olivier JACQUES

Notaires associés à HERSTAL - SRL

Pensions alimentaires entre ex-époux

Dans le cadre d'une procédure de divorce par consentement mutuel, les époux sont totalement libres : ils décident eux-mêmes s'il y aura ou s'il n'y aura pas de pension alimentaire à payer et, dans l'affirmative, du montant de celle-ci. Votre décision à ce sujet n'est pas susceptible d'être discutée devant le tribunal.

Exemple :

  • Vous gagnez tous les deux des revenus plus ou moins équivalents donc vous décidez qu'aucune pension alimentaire ne sera payée entre vous : attention, la renonciation à réclamer une pension alimentaire doit être expressément prévue dans les conventions préalables. 
  • L’un de vous n’a pas de revenus professionnels (exemple : Madame est mère au foyer) et vous convenez donc que Monsieur payera une pension alimentaire à l’égard de Madame.

Dans la pratique, si les deux époux travaillent, la majorité des conventions de divorce par consentement mutuel constatent l'accord des époux pour qu'il n'y ait aucune pension alimentaire payée par l'un ou l'autre. Comme indiqué plus haut, dans ce cas, la renonciation par les époux à toute pension alimentaire après divorce doit être reprise expressément dans les conventions préalables à divorce par consentement mutuel. 

 
 

Data Protection Officer

L’étude a désigné un data protection officer pour assurer la protection des données à caractère personnel qu’elle traite. Toute demande relative à la protection des données à caractère personnel de l’étude ainsi que toute demande relative à l’exercice des droits des personnes concernées peuvent lui être adressée à l’adresse privacy@belnot.be .